dimanche 22 mars 2015

Viktor Lazlo fait la Une de WORLD'S VELYN




A ne pas manquer une belle et longue interview de Viktor dans le numéro 29 du magazine Web World's Velyn 
que vous pouvez lire dans son intégralité ici 












 "Inclassable et talentueuse, elle ira là où sa destinée la mènera,dans la passion, la fougue et la beauté autant intérieure qu'extérieure, qui la caractérisent ". Evelyne Chamaillé


samedi 21 mars 2015

Viktor Lazlo dans le top allemand

  

Le premier titre de Viktor qui atteindra les sommets du top allemand fut "Breathless" d'autant plus que sa prestation en tant que présentatrice du concours de l'Eurovision en 1987 fut particulièrement remarquée en Allemagne.






Stefan Waggershausen fera appel à Viktor pour 2 duos qui se classeront au top en Allemagne:






"Das erste Mal tat's noch weh" et " Jesse"









Nous avons retrouvé les 2 clips originaux:



Ce sera aussi  l'occasion d'un shooting photo



et  d'articles dans la presse














Puis ce sera Juliane Werding qui la sollicitera pour un trio féminin avec Maggie Reilly (la voix de Mike Oldfield) sur "Engel wie du " qui sera là aussi un grand succès.Elles partiront toutes les 3 en tournée.







Nous les retrouvons toutes les trois en interview ici:
video

Plusieurs autres chansons et albums de Viktor connaîtront un beau succès chez nos voisins allemands; citons "Ansiedad", "Amores" , "Total disguise" entre autres...



vendredi 20 mars 2015

Deutschland liebes Viktor Lazlo


      
   Mit glamourös-unterkühlten Balladen und jazzig angehauchten Up-Tempo-Nummern feiert Viktor Lazlo in den achtziger und neunziger Jahren des vergangenen Jahrhunderts besonders in der frankophonen Welt große Erfolge – die attraktive Französin ist nebenher auch in einigen Fernseh- und Kinoproduktionen zu sehen




  
    Viktor Lazlo wird als Sonia Dronnier am 7. Oktober 1960 im französischen Lorient als Tochter karibischer Eltern geboren – ihre Mutter stammt aus Grenada und ihr Vater aus Martinique. Ihren Künstlernamen wählt sie in Anlehnung an den fiktiven Widerstandskämpfer Victor László aus dem Film “Casablanca”.
Nach Beendigung der Schule geht Viktor Lazlo nach Belgien um in Brüssel zu studieren und nebenher zu modeln. In einem Nachtclub wird ein Musikproduzent auf sie aufmerksam, dem sie aufgrund ihres exotischen Aussehens auffällt – mit ihm nimmt sie ihre erste Single “Casanova” auf. Das darauffolgendes Album “She” mit dem Titel “Canoë Rose” wird in den Benelux-Ländern, in Deutschland und Japan sehr erfolgreich, für den französischen Markt singt Viktor Lazlo Titel in Französisch ein, daneben singt sie auch Titel in Spanisch und Deutsch.
Der bisher größte Hit von Viktor Lazlo ist “Breathless” aus dem Jahr 1987. Im gleichen Jahr moderiert sie den “Eurovision Song Contest” aus Belgien. In Deutschland wird sie bekannt durch ihren Hit “Sweet Soft & Lazy” (1986) sowie durch die Duette mit Stefan Waggershausen “Das erste Mal tat’s noch weh” (1990) und “Jessie” (1991). 
1994 nimmt Viktor Lazlo mit Juliane Werding und Maggie Reilly den Titel “Engel wie du” auf. Weitere Hits der Sängerin sind “Ansiedad” (1990), “Besame Mucho” (1998) und “Total Disguise” im Duett mit Serhat (2005).






















Neben ihrer musikalischen Laufbahn ist Viktor Lazlo auch als Schauspielerin tätig – so tritt sie in Gastrollen bei “Kommissar Moulin”, “Kommissar Navarro” und “La Crim'” sowie im Kinofilm “Les Faussaires” neben Jean-Marc Barr auf.

samedi 14 mars 2015

Unser mann : "Y a pas d'amour..."

En 1996 Viktor joue dans le téléfilm allemand "Unser mann " de Rainer Bär, l'épisode s'appellera "Das Siegel des Todes" (Le sceau de la mort). 
Viktor a déjà beaucoup de succès en Allemagne . 
Tout en menant l'enquête, on la retrouve à plusieurs reprises en train d'interpréter la superbe chanson 
"Y a pas d'amour" (disponible sur "Verso"), version française de "Thou shalt not" (disponible sur "Back to Front).


Le blog est particulièrement heureux de vous faire découvrir cette magnifique chanson grâce à ce montage vidéo, issu d'extraits de ce téléfilm jamais diffusé en France.  

(texte de Viktor Lazlo)
Léger pressé
aussitôt envolé, sitôt dégagé
il passe tout près
ne se pose jamais

Si loin si proche
un souffle d'alizés, des miroirs plein les yeux
il glisse sur son corps comme un mât dévoilé

Elle serre un peu l'étreinte
de peur qu'il ne s'échappe
il ne promet rien, ne prendra rien
ne donnera rien

Y a pas d'amour
y a que des preuves d'amour
des preuves toujours
y a pas vraiment d'amour
y a que du sentiment
du vent du vent
sauve-toi mon ange
sauve-toi la vie
on s'en tire à bon compte tu sais
on est passé juste à côté

et là-haut sur les cimes 
des histoires sans fin
de tous ces petits riens
il laissera quelques rimes
qu'elle relira demain

La version "Thou Shalt Not" est disponible sur la version anglaise de Verso : Back to Front. Ces deux albums de 1996 marquent un tournant important dans la carrière de Viktor. Eric Clermontet (producteur d'Alain Bashung) parviendra à synthétiser, voire à densifier la cool énergie de Viktor ; il lui produira cet album remarquable de New-Jack pop, teinté de soul, acid-jazz et de hip-hop. Sly et Robbie, les deux génies du "black-rythmn" ont participé à l'album, tout comme André Manoukian ("Babe", "Ces Rêves, "Gardez-moi", "C'est quoi un homme"), et Patrice Guirao-Art Mengo ("Je te connais", "le Non Voyage").





 












samedi 7 mars 2015

Photos mystères

Qui saura deviner d'où proviennent ces 4 photos ?
 

 




















réponse dans quelques temps  ....

mercredi 4 mars 2015

Viktor Lazlo - Trois femmes au Théâtre Hébertot en 2015

NOUVEAU RECITAL, Viktor Lazlo rend hommage aux queens of jazz : TROIS FEMMES.
Les 9 mars et 29 mai 2015
Elle sera accompagnée sur la scène du Théâtre Hébertot par Michel Bisceglia au piano et Olivier Louvel aux guitares.
Après trois années passées à sonder le répertoire de Billie Holiday, la question s’est posée : pourquoi en sortir ? Pourquoi revenir en arrière ? 
Pourquoi quitter ce répertoire si vaste et si riche ?

Alors j’ai décidé de réunir dans un seul et même récital trois voix, trois vies de femmes, les trois divas du Jazz : Sarah Vaughan, Ella Fitzgerald et Billie Holiday.

Pour approcher leur singularité et leurs ressemblances, pour tenter de faire la peau aux idées reçues et à mon tour, trouver ma voie parmi ces trois grandes voix. Une boîte noire, un piano, une guitare.

Avec une simplicité revendiquée, seuls compteront la musique et les mots que ces trois femmes ont chanté, ont vécu, sur des chemins qui se sont parfois croisés, pour arriver jusqu’à nous.
Viktor Lazlo


En avant première pour le blog, un enregistrement de "My Funny Valentine"





 


Viktor en mode selfie avec Olivier Louvel, et Michel Bisceglia
 


Pour réserver vos places, direction le Théâtre Hébertot ici