jeudi 17 juillet 2014

Un portrait rapide de la carrière de Viktor dans l'émission "Thé ou café"



Viktor Lazlo : portrait rapide

Pour le public français, Viktor Lazlo c’est 2 énormes tubes : « Pleurer des rivières » et « Canoë rose ».
C’est comme ça que la France la découvre en 1985, la chanteuse a 25 ans et un nom de scène emprunté à l’un des personnages du film « Casablanca ». Ses apparitions télé ressemblent alors à des défilés de mode.
VL : « Je m’habille comme ça sur scène parce que c’est un style d’habillement qui me plaît. »
Il faut dire que Viktor a été mannequin mais vous ne verrez pas de photos, elle préfère qu’on fasse l’impasse.
Deux ans plus tard, elle joue les maîtresses de cérémonie et à l’époque une métisse qui présente l’Eurovision, ça détonne.
Depuis ses apparitions se font rares, sa carrière se poursuit au japon et en Allemagne mais elle tourne en rond chez nous. Viktor a beau jouer de ses charmes, chanter avec Alain Chamfort ou revisiter les grands standards de la chanson à la sauce cubaine, rien n’y fait mais qu’importe la chanteuse se jette dans la comédie, sur les planches, au ciné et à la télé dans « Brigade Navarro » après tout il faut bien vivre et faire quelques concessions.
VL : « Je ne suis pas une potiche qu’on fabrique »
Non, vous, vous êtes plutôt une artiste en mal d’expression qui se lance dans l’écriture de romans et se plonge aujourd’hui dans la vie et le répertoire de Billie Holiday.
Et si c’était le moment pour le public français de vous donner une nouvelle chance ?

Viktor Lazlo: A quick portrait

For the French public, Viktor Lazlo is mostly known for two huge hits: "Pleurer des rivières" and "Canoë rose"
This is how France discovered her in 1985, the singer was 25 years old and had a stage name borrowed from a character in the movie "Casablanca." Her TV appearances at the time looked like fashion shows.
VL: "I dress like that on stage because it is a style that I like."
It must be pointed out that Viktor was a famous model but you will not see any photos, she prefers not to mention this period.
Two years later, she was Mistress of Ceremonies, and at the time a coloured person presenting Eurovision did not go unnoticed.
Since then her public appearances have been rare; her career continues in Japan and Germany but has come to a standstill here in France. Viktor can charm us all she likes, sing with Alain Chamfort or revisit the great French standards in a Cuban style, but to no avail. To hell with it, the singer has thrown herself into acting, on stage, in movies and TV in "Brigade Navarro," after all we all have to make a living and make some concessions.
VL: "I'm not a manufactured bimbo."
No, you, you are more an artist in search of expression who writes novels today and delves into the life and repertoire of Billie Holiday.
And what if it was time for the French public to give you another chance?