jeudi 29 mai 2014

EXCLU Viktor Lazlo, Stevie Wonder "You are the Sunshine of My Life " LIVE !!!

Viktor Lazlo " A tribute to Count Basie", sur scène avec le Hannover Bigband en 2004.


 
Viktor Lazlo interprète l'un des plus grands succès de Stevie Wonder "You are the Sunshine of My Life" écrit en 1972 pour l'album "Talking Book".
Chanson et album nominés aux Grammy Awards en 1974, "You are the Sunshine of my Life" qui figure parmi les 500 plus grandes chansons de tous les temps selon le magazine Rolling Stone.
  


 

L'une des reprises les plus connues est celle enregistrée en duo par notre crooner national Sacha Distel et Brigitte Bardot en 1972 :
"Tu es le soleil de ma vie"





 

Aujourd'hui, le blog vous propose de découvrir un extrait du fabuleux concert donné par Vitkor Lazlo en 2004 à l'occasion du "Tribute to Count Basie". Accompagnée par le Hannover BigBand Orchestra, Viktor donne toute la mesure de son talent en interprétant la chanson de Stevie Wonder façon Jazz-bigband !


EN EXCLU L'EXTRAIT DU FAMEUX CONCERT  :




 



Viktor et Stevie à l'occasion d'un gala, déjà "Overjoyed" ; together ???




Pas de version studio de " You are the Sunshine of my Life" .snif !
En revanche, Viktor reprend "Overjoyed" titre composé en 1979 par Stevie Wonder qui le réenregistra en 1985 pour son album "In Square Circle".
La reprise en 2002 de Viktor est disponible sur les albums SAGA, Amour(s) version europe et version japonaise







samedi 24 mai 2014

Begin the Biguine, le dixième album de Viktor

Avec son l'album Begin the Biguine, Viktor nous offre un disque qui lui ressemble aux ambiances jazz lounge


Retour en 2007 :
Elle reçoit chez elle, dans un appartement inondé de soleil, non loin du canal Saint-Martin, à Paris. En ce mois de mai, la très glamour Viktor Lazlo sourit plus qu'à l'accoutumée. Son nouvel album, "Begin the Biguine", vient de sortir.


« C'est mon dixième, mais j'ai l'impression que c'est le premier »

Elle chante en anglais et en français sur fond d'ambiances jazz lounge. Ballades sentimentales et blues aériens, ses chansons évoluent entre standards  empruntés à Cole Porter ou à Tom Waits (en duo avec Arno) et chansons originales écrites pour ou par elle. Un écrin ciselé par quelques amis auteurs-compositeurs ou musiciens, dont David Linx, réalisateur de l'album, François Berheim ou encore Mino Cinélu

 
Un opus sensible qui contient déjà au moins une perle, "J'attends", un reggae entêtant certainement promis à un beau succès. 



 De quel album rêviez-vous ?
"C'est un album que je voulais faire depuis toujours avec David Linx que je connais depuis vingt ans, avec qui j'ai déjà écrit des chansons, chanté, travaillé. Comme moi, il a fait son chemin pour acquérir une certaine confiance. Au départ, nous étions partis sur une espèce de « song book » qui était essentiellement anglophone. C'est à ce moment-là que j'ai rencontré François Berheim. Il a alors écrit les musiques de beaucoup de chansons en français et mis en marche un truc formidable en rassemblant des auteurs comme Jean Fauque, Christian Bouclier, David Mc Neil. Ça a été magique."

Parmi les ambiances, il y a des références au jazz, à l'image de cette reprise "Begin the Beguine" de Cole Porter qui ouvre l'enregistrement...
" J'avais cette chanson en tête depuis longtemps. Cole Porter a vraiment nourri mon imaginaire. Begin the Beguine est un titre qui, paradoxalement, n'avait jamais été arrangé de cette manière. Avec Mino Cinelu aux percussions, cela s'imposait. C'est venu tout naturellement..."

Doit-on y voir un clin d'oeil à vos origines antillaises ?
" On peut tout y voir dans la mesure où cet album est exactement ce que je suis. J'ai enfin réussi à approcher ce que j'avais envie de faire. Je suis métissée, j'ai des origines antillaises, donc on n'attend pas forcément que je chante I'am so lonesome I could cry ( un blues de Hank Williams) alors que c'est le genre de musique qui m'a bercée quand j'étais gosse, bien avant le jazz, une musique qu'écoutaient mes parents."

01) Begin the biguine
02) L’automne est là
03) I’m a fool to want you
04) Tu peux pas savoir
05) J’attends
06) Bouton d’or
07) Lowside of the road (avec Arno)
08) Je lève mon verre
09) New begin-ing
10) Sans dire je t’aime
11) Ailleurs
12) I am so lonesome I could cry
13) Au final

 

Il est enfin temps d'ouvrir ce cadeau ! Pourquoi 10/10 ? 
Parce qu'ils sont beaucoup trop rares, aujourd'hui, ces albums qui font du bien d'un bout à l'autre, de l'âme aux oreilles, et vice versa... Begin the biguine, c'est l'histoire d'un voyage un peu magique ... Quelques notes et une voix qui réchauffe... 

Viktor Lazlo nous invite dans sa vie pour éclairer la nôtre. 


Elle pose des mots sur ces maux intimes qui nous ressemblent tant. 
Chaque chanson est à sa place, le chemin est tracé, vers le bout du tunnel, on peut s'y engager sans risque. Au fil des mélodies les yeux fermés, on peut enfin se regarder vraiment. On apprend à écouter son coeur pour mieux entendre les secrets qu'il nous souffle, entre soupirs et silences... De combats en victoires éclatantes, « au final », on en ressort immanquablement apaisé, grandi, ensoleillé. Cet album est un plaisir, un bonheur égoïste, et chacun de nous devrait s'aimer assez pour se l'offrir......
Cet album est à mon image. Il a des influences musicales, géographiques et culturelles. Un mélange de jazz, de musique antillaise, de folk, de blues et de chansons. Le premier titre « Begin the biguine » de Cole Porter débute par du ti Bois pour aller progressivement vers la biguine contemporaine. Cet album a été enregistré en live et est libéré de toutes contraintes.
 



mercredi 21 mai 2014

You've changed , extrait de l'album et du spectacle

Dernier montage du blog pour "You've changed" sublime interprétation 
toute en finesse et délicatesse. Hommage...



samedi 17 mai 2014

Les Poisons Délicieux de Viktor Lazlo...


L'album, en 12 titres, à redécouvrir tout en images. 
Superbe production de Bernard Lavilliers de 1991. 
Avec les contributions de :
Chris Rea, David Linx, Françoise Hardy, André Manoukian, Khalil Chahine et Bernard Lavilliers...
aux  choeurs : Joniece Jamieson, Carole Frederiks...
...pour n'en citer que quelques uns. 
Dédié à son fils Maxime, cet opus aura une version anglo-saxonne "My Delicious Poisons" (11 titres. Le sublime poème de Viktor Lazlo "Liaison Dangereuse" mis en musique par Christian Gaubert (musicien, arrangeur et compositeur de musique de film) ; ne sera pas présent sur la version anglaise). A l'intérieur des pochettes de ces albums, un extrait de "Contre-Champs" de Louis Aragon.

Sur la pochette, son nom, en lettres d'or "Lazlo"...
Vêtue d'un drap de soie rouge, délicatement allongée devant un décor à la Salvador Dali, à la Giorgio Di Chirico ; elle pose, telle la muse d'un peintre ou d'un sculpteur...
C'est une invitation à rentrer dans un musée, dans un atelier d'artiste, proche d'une mer calme et sombre... 
Elle semble apparaitre et disparaitre... dans la perspective de ce lieu magique et intrigant. Viktor est là, également debout, comme une statue vivante et captivante...Le temps et l'espace se mêlent et s'entremêlent, les points cardinaux se confondent et disparaissent.
Au loin, on croit reconnaître la voile d'un bateau gonflée par les vents de l'imagination, invitant les âmes pour un lointain voyage...
Mais le navire a déjà quitté son port... Les poisons délicieux sont tendres et bien plus forts et l'on savoure ce venin qu'est de rester, au quai de ce musée, seul, avec Viktor.


 





 "My Delicious Poisons" 
 le cd anglo-saxon






 viktor lazlo balade de lisa cd single
Le single "Balade de Lisa" 

cd single
cd single
45 tours
45 tours
 Les singles "Teach me to Dance"













Retrouvez :

Les collaborations de Viktor Lazlo

 LES 2 ALBUMS   :

Mes Poisons Délicieux 1991 / France / CD
01) Balade de Lisa
02) Teach me to dance
03) Clair obscur
04) Faux semblants
05) Pearl's a singer
06) Berceuse
07) Histoire d'hommes
08) Desir fou
09) Poison
10) Il faut que je t'aime
11) Easy to lose
12) Liaison dangereuse


My Delicious Poisons 1991 / Allemagne / CD
01) Teach me to dance
02) Ballad for Lisa
03) Love insane
04) Pearl's a singer
05) Lullaby
06) Men of a kind
07) Light and dark
08) If I could love you more
09) Desir fou
10) Easy to lose
11) Poison


jeudi 15 mai 2014

Viktor Lazlo et le Japon... History et "Stories"

Après avoir gagné ses lettres de noblesse en Europe dès le début de sa carrière, et après avoir parcouru avec succès les principales scènes du vieux continent (en Belgique, en France, en Italie, en Autriche...) Viktor conquiert très rapidement le coeur de l'Asie. 
De nombreuses tournées seront programmées au Japon et à Taïwan où son succès sera sans cesse grandissant.
Concerts, TV, presse, Viktor y est connue et reconnue.

L'ensemble de la discographie de "Sweet soft and Lazy Viktor Lazlo - telle qu'elle est annoncée à l'ouverture du titre "Almost Touch the Stars" , y sera intégralement édité. 
En plus de cet inédit (composé par "Ride Like The Wind" Christopher Cross) , spécialement réalisé pour le marché japonais, ses vinyles (45 tours, 33 tours, maxi), ses compilations, et autres cd,mini-cd, maxi single cd, bénéficieront souvent de pochettes, photos, et autres booklets particulièrement soignés,  (surtout pour l'édition de l'album "Amours" de 2003) malgré quelques erreurs délicieuses : " Premire Rôle" au lieu de "Premier Rôle" ; alors que le "Grisbi" deviendra le "Grisby" sur la compilation allemande "Rarities".

L'acteur américain né à Hong Kong (mondialement connu pour sa prestation
dans le rôle du "Dernier Empereur")  John Lone (ou Zun Long) sortira plusieurs albums dont "Coming to My Own"  sur lequel figurent "Shiver me Timbers" de Tom Waits et surtout le titre " L'Infidèle" composé par John Lone dont le texte sera écrit par Viktor Lazlo en personne !

 
"Canoë Rose" aura un immense succès, ainsi que sa version anglaise " Stories" (texte réécrit par Viktor). "Stories" sera repris par d'autres chanteurs et chanteuses japonais ou chinois ; et sera également utilisé en bande-son dans certains films sentimentaux asiatiques.
Aujourd'hui, le blog vous propose la prestation sur scène de Viktor pour "Stories"
une occasion unique de voir et d'écouter Viktor Lazlo live in Japan !

A noter, cette interprétation au japon utilise la musique de "Canoë Rose" ; alors que la version originale et musicale de "Stories" (telle qu'on peut l'entendre sur l'album "She" et sur certaines compilations), est différente. Toutes ces versions ont traversé les frontières et continuent de faire rêver tous les publics depuis 1985.
Sayonara Viktor !

samedi 10 mai 2014

Eurovision 1987, Viktor Lazlo ambassadrice de charme !

En ce jour d'Eurovision... quelques souvenirs à partager

La Belgique (qui avait remporté l'édition 1986), se chargea de l’organisation de l’édition 1987.Le budget nécessaire fut tellement important qu'une nouvelle loi dut être adoptée, permettant le recours à la publicité pour financer les chaînes publiques belges. Ce fut la première fois que des sponsors aidèrent à la réalisation du concours et apparurent à l'écran.



Viktor Lazlo, digne représentante de la Belgique et dont les premières chansons  avaient déjà remporté de beaux succès auprès de nombreux pays européens, fut naturellement choisie par le comité pour ouvrir et présenter la soirée.
Viktor Lazlo, dans une magnifique robe fourreau rouge fit une entrée remarquée et descendit l'escalier en chantant « Breathless » en live avec orchestre.

Elle fit ensuite les introductions d'usage, et souhaita notamment : 
« …que cette soirée restera longtemps gravée dans votre mémoire. »
video


Oui, dans notre mémoire, pour sa prestation !
Elle rappela ce soir-là, qu’il s’agissait aussi de      la date anniversaire de la Déclaration Schuman  et que l'on fêtait donc les trente ans de l'Union européenne.
 « Happy birthday to Europe and best wishes for the future. » annonça t-elle.





Viktor Lazlo introduisit les interprètes et chefs d'orchestre (maintenant plus d’orchestre, les interprètes « chantent » avec plus ou moins de talent ( !)  sur des bandes-son, adieu les orchestres).
Viktor, maître de cérémonie, donna avec sourire et charme, en anglais et en français, les précisions concernant les participants (vingt-deux chansons/pays  pour la victoire) avant leur prestation.






Pour l’annonce des résultats, Viktor apparaît dans une splendide robe noire et argent. Elle révèle le nom du gagnant* et l’accueille chaleureusement sur scène en le félicitant. 

Elle clôtura la cérémonie tout comme elle l’avait commencée avec élégance en souhaitant longue vie à l’Eurovision.



Le 10 mai 2014, soit 27 ans après, ses mots résonnent toujours. 

Extrait d'une interview accordée au magazine "Créola" en février 2014


*L'Irlande gagna au concours pour la 3ème fois et ce fut la seconde victoire pour Johnny Logan, (et devint de ce fait, le premier interprète à remporter le concours une seconde fois ; Johnny Logan, avait déjà remporté la victoire au concours, en 1980) ; ce qui  lui valut le surnom de « Mr. Eurovision ». Johnny Logan reçut le trophée de la victoire des mains de Sandra Kim, gagnante de l'année précédente. Lui et ses choristes reçurent des fleurs, apportées sur scène par les élèves du Conservatoire de danse de Bruxelles. Logan débuta sa reprise, par « I still love you, Ireland ! », et la conclut, par « I can't sing anymore ! Thank you ! »

jeudi 8 mai 2014

Viktor Lazlo...les belles rencontres

En préambule de la page dédiée aux collaborations de Viktor Lazlo avec les grands noms de la chanson, découvrez ce florilège vidéo, regroupant quelques extraits de ses nombreuses rencontres artistiques...pour le plaisir de tous...

Comme le suggère "Rendez-vous" , un des titres de son second album, Viktor Lazlo nous fait partager quelques unes de ses plus belles rencontres...


vendredi 2 mai 2014

Viktor Lazlo "Amores , Besame Mucho" Chill Out Version EXCLU





viktor lazlo amores maxi single 


1er mai 2014, Viktor Lazlo ; le blog, vous offre son dernier montage video pour le titre "Amores , Besame Mucho - featuring Raul Paz" en version Chill Out que l'on retrouve sur le maxi single en 1998 :
Produit par Raul Paz, Viktor Lazlo retravaillera avec lui pour l'album de reprises de chansons françaises "Loin de Paname" en 2002, autre immense succès.


 
Magnifique remix de cette chanson composé en 1941 par la chanteuse et pianiste mexicaine Consuelo Velazques (1924-2005). Comme "La mer" de Charles Trenet, et "Comme d'habitude" de Claude François, "Besame Mucho" sera l'une des compositions du XXème les plus reprises.


 

L'album dont est issu "Amores" s'intitule "Amour(s)" dont 2 versions seront éditées. L'album européen (à gauche) aura 14 titres et la version japonaise (à droite) 15 titres. Ces deux albums plein de tendresse, comprennent la reprise de "Overjoyed" (Stevie Wonder) ,le duo "It's a message for you" (de, et avec Biagio Antonacci") édité en single en 1999/ disque d'or en Belgique. 
A noter également un autre superbe duo "If one more Day" avec David Linx.
Enfin, la version asiatique n'intègre pas "Girl from Ipanema" que l'on retrouve en 14ème plage de l'album européen.

viktor lazlo amours cd japonaisviktor lazlo amopurs version europeenne
Deux magnifiques albums à redécouvrir de toute urgence