samedi 21 février 2015

L'album culte "She" a 30 ans

En 1985 l'europe découvre une nouvelle chanteuse franco-belge et succombe rapidement au charme de Viktor Lazlo. 
Persuadée qu'il fallait être un homme pour réussir, elle choisit d'enregistrer sous un pseudonyme masculin, directement emprunté à l'un des personnages du film "Casablanca". Pour parfaire cette image ambigüe, le premier album de Viktor va s'intituler "She" (traduction anglaise de "Elle"). 

Afin de fêter les 30 ans de l'album, redécouvrons ensemble les titres du premier album de Viktor.






De nombreuses versions de "She" verront le jour. 
Peu de temps avant la parution de l'album complet, un mini LP sera édité (intitulé "Canöe Rose") suite aux succès des 2 premiers singles que sont "Canöe Rose" et "Pleurer des Rivières". 
Rappel, Viktor a été mannequin égérie pour Thierry Muggler, la sophistication glamourissime de Viktor se remarquera lors de ses prestations TV (pour la promo de l'album elle portera les créations de Muggler sur scène), et sera présente sur les pochettes 45 tours, maxi, Lp CD. cf discographie ICI


Passons en revue la version de l'album "She" la plus emblématique :


  1. She (titre instrumental, tendrement sexy composé par le saxophoniste Guy Bernard Cadiere)
  2. Sweet Soft and Lazy (chanson phare de l'album, le titre légérement "dance" sortira en single, et en maxi 45 tours)
  3. Ain't gonna Come (chanson aux doux parfums jazzy co écrite par Viktor)
  4. Stories (version anglaise de Canöe Rose, quasi unplugged piano voix, Viktor y donne une interprétation bouleversante d'une histoire d'amour qui finit mal : My life is ending... Stories aura un impact particulièrement impressionnant au Japon...) 
  5. Put the blame on Mame (standard jazz, Viktor reprend avec brio la chanson rendue célèbre par Rita Hayworth pour le film Gilda sorti en 1946)
  6. I don't wanna love again (slow "up tempo" avec des solos sax  envoûtants)
  7. Pleurer des Rivières ( tubissime, ! Paroles françaises de Boris Bergman...on ne présente plus la reprise du standard Cry A river de Julie London)
  8. Last Call for an Angel (le titre aurait été édité en 1984 - 45 tours et maxi 45 tours selon nos sources)
  9. Backdoor Man (sonorités très fifties pour cette superbe production d'Alain Chamfort, tendresse à l'état pur, éditée en 45 tours et maxi 45 tours promo)
  10. Loser (co écrite par Viktor, c'est la version anglaise de "Blueser", sans doute la chanson la plus "rapide" de tout l'album, un remix sera édité dans une nouvelle version très dance et plus longue)
  11. Canöe Rose (on l'écoute en boucle, gigantesque tube, deuxième chanson française de l'album, éditée en 45 tours, maxi 45 tours, mini LP, ici la version de 4:40 / la version de 4:29 a peine plus courte possède une orchestration légèrement différente, à écouter religieusement , pour les puristes donc. (Parolier : le grand Boris Bergman), seul hic elle reste encore trop courte, on ne s'en lasse pas...
  12. Slow Motion (le plus "dance" des titres enregistrés pour l'album, tout simplement géniale, la chanson clôture l'album avec énergie, éditée en 45 tours et maxi 45 tours, la version de cette édition est également différente des autres éditions de "She" elle nous offre 4:22 de bonheur)

Notons aussi, la participation de Maurane aux choeurs de nombreux titres de l'album


Merci à Jean-Jacques.C  pour la photo de la vitrine du disquaire.



L'intrigante nouvelle étoile de la chanson
Puisque le contrat est signé en Angleterre dans la même maison de disque que celle de Sade (ah si seulement elles avaient pu enregistrer ensemble !) nos amis anglais verront apparaître sur le 33 tours, le sticker "the intriguing new star from Europe in her debut album".... 
L'album anglais contiendra un titre extrait du mini lp : "Mata Hari".

Tanita Tikaram "Twist in my sobriety" avec l'album de Viktor
Viktor accompagnée de son ami saxophoniste Guy-Bernard Cadiere

"She" entrera dans de nombreux classements européens et talonnera la tête des charts belges et allemands. Viktor donnera alors ses premiers concerts devant des salles conquises depuis la Belgique jusqu'au Japon (cf  le Youtube du blog ou figure le concert !) "She" va rapidement acquérir ses lettres de noblesse et obtiendra le statut d'album culte des années 80.

Pour la petite histoire...

...flashback sur les années 80
La scène musicale européenne est alors très influancée par la vague "new wave" anglaise (Eurythmics, Duran, Duran, Visage, The B52's, Depeche Mode...) la France voit apparaître de très nombreux nouveaux artistes (Gold, Images, Jean-Pierre Mader, Desireless, Mylène Farmer, Jeanne Mas et tant d'autres) ;  tous portés par, l'émission TOP 50 (présentée par "salut les ptits clous Marc Toesca), la "révolution" clips vidéos, et la création des toutes premières radios FM. 



Entre le sérieux et la noirceur des tubes anglais de l'époque et l'humour et la dérision des tubes français, il est difficile de trouver sa place.


Pourtant, une brèche jazz-pop s'entrouve avec l'arrivée de groupes anglais comme Shakatak, Matt Bianco (et Basia) et encore Simply Red. Sans compter Sade qui avec "Smooth Operator" laisse entrevoir l'arrivée sur les ondes, à la Tv et dans les clubs, une musique, aux tendances moins rock, et moins synthétiques. C'est le grand retour entre autre des cuivres et des sax dans les titres qui caracolent aux sommets des charts. La comparaison avec le style de Sade vaudra un certain temps à Viktor le tendre surnom de "Sade française".



Découverte par Lou Depryjck qui lui aussi, avec son groupe "Lou and The Hollywood Bananas" surfe sur une pop easy-jazz ("Les Petites Rues de Singapour") demande à notre chère Viktor d'assurer les choeurs sur "Casanova" (le premier 45 tours officiel ou figure le nom étrange Viktor Lazlo).


La chanson bien qu'également chantée en anglais ("Oh, look at me now") ne rencontre pas le succès escompté. 

Pourtant la machine est lancée et c'est Alain Chamfort qui suite à une émission TV lui offrira son véritable premier titre. 
Alain Chamfort recontacte Viktor un 6 janvier pour lui proposer d'enregistrer  "Backdoorman" générique qu'il a composé pour la musique du film "A mort l'arbritre"
C'est le début de "She"...